Deuxième cours concernant la gestion de projet, aujourd’hui nous mettons en avant différents points pour devenir plus efficient et mieux appréhender les crises de projet :

  • Gestion = Coulisse de crise
  • Journée type
  • Proscription
  • Quand envoyer des mails ?
  • Outils pour permettre un suivi de gestion ?

GESTION => COULISSE CRISES

La gestion de projet recense toutes les potentialités et événements plausibles dans la réalisation. Dans notre formation nous percevons beaucoup d’aspect théoriques sur comment anticiper.

Par ce que la gestion de projet à mon sens c’est avant tout une gestion de situation. Savoir s’adapter, trouver des alternatives sont les clés.

Journée type de tim

“Pourquoi ?” C’était la question qui sortait lorsque l’on avait comme exercice de : “Décrivez votre journée type”

Comment je m’organise ?

En fait c’est assez malin puisqu’en mettant en avant ça, nous remarquons que PERSONNE n’a une journée type. Et que chacun décrit avec une certaine précision (ou non) ses actions.

Parfois certains notaient que la journée commençait en allant dans la cuisine tandis que d’autres vont aux WC.

Et c’est là la subtilité de la gestion de projet à mon sens : Être à l’affut des actions les plus anodines mais primaires !

En effet une bonne gestion de projet c’est de l’anticipation et de l’organisation.

PROSCRIRE : CA DEPEND

Oui. Le relatif en gestion de projet c’est à proscrire, rien de plus dérangeant de ne pas pouvoir avancer juste parce que “ça dépend”. Il faut faire des choix et se dire : C’est ainsi. Si ça ne marche pas, alors ça doit fonctionner autrement.

A mon sens, j’ai souvent été nominé chef projet, et j’ai beaucoup de fois été remis en question car “dans le cas x c’était relatif alors que dans un autre non”. Un moment, ça suffit il faut avancer. Et trancher.

Mais une fois qu’on fait “ça dépend” tout dépend. Et finalement impossible d’avancer et de donner des axes.

Je suis dans l’idée d’essayer. Une manière un peu berserk, frontale d’entreprendre les choses, mais j’aime apprendre et le premier frein à l’avancée est nous-même.

Envoi de mail :

Une notion que j’ai eu du mal à acquérir, est le contact. Surtout par mail. Une fois que c’est envoyé impossible de retoucher. J’ai donc du avec le temps apprendre à faire confiance en mes qualités de rédactions.

Et une chose qui s’ajoute à cela : Quand envoyer un mail ?

C’est vrai, personne ne lit les mails à 2h du matin, un dimanche.

D’ailleurs : Quand envoyer à des prestataires et d’avoir une réponse efficace ?

De ce qu’on a vu :

Jamais lundi matin
Envoi mardi => Relance Jeudi aprem

L.A

En effet, le Lundi matin c’est le rush dans les boites mails et généralement personne n’est efficient le matin. C’est plus une ambiance las.

Donc un envoi mardi est cohérent, et une relance jeudi après-midi permet de savoir si le mail était bien reçu et de redonner de l’importance à un sujet qui peut-être n’était pas urgent ?

Des Outils collaboratifs pour tous !

Oui c’est bien beau de vouloir mettre en place des normes de communication mais le must c’est que cela soit intuitif !

Et pour se faire, nous avons moult outils, on peut notamment retenir :

Trello => Un kanban gratuit et facile d’usage
SLACK => Il ressemble à teams et discord
ASANA => Très puissant mais payant, la cafat utilise notamment cet outil dans son pole numérique !
BASECAMP => Je n’ai pas essayé
Miro => Je n’ai pas essayé

Finalité

Ce deuxième cours fut principalement orchestré en face à face, quel avantage ! Les échanges étaient a mon sens très intéressant, même si à mon sens on parle de concret tandis que l’on focalise sur des aspects génériques.
C’est assez particulier. J’ose espérer que par la suite je trouverai un fil conducteur par lequel j’arriverai à m’intégrer correctement dans le cours !

~Tim - 2021