Le 26 Avril après-midi s’est déroulé une séance un peu spéciale !

En effet, dans ce cours de gestion de projet s’est déroulé une activité, un workshop orienté gestion projet.

Objectif

Dans quelle mesure votre équipe est-elle capable de fabriquer des avions en papier ?

Règles

  • Chaque membre ne peut faire qu’un seul pli de papier à la fois (Passer au membre suivant pour faire la suite des plis)
  • Les équipes s’auto-organisent

Critères d’acceptation

  • Chaque avion est fabriqué depuis 1/4 d’une feuille A4
  • Les pointes doivent être émoussées
  • Chaque avion doivent être testés pour voler 3m dans la zone d’essai
  • Les avions ne peuvent être testés qu’une seule fois
  • Seuls les avions qui ont passé le test comptent
  • Les travaux en cours sont jetés à la fin des sprint

Mise en situation

Nous avions 4 équipes, je faisais partie de l’équipe appelée Sakura.

Composée de trois autres camarades très compétents, cette situation nous a mis en position de faiblesse : Faire des avions.

Si le concept paraît simple, nous avions quand même peu réussi, pourtant c’était bien amusant !

L’exercice s’est déroulé en deux phases :

  • Une première de 10min
  • Une seconde de 8min

Première phase

Nous étions l’équipe ayant réalisé le plus d’avion.

Mais en finalité aucune des équipes n’avaient de point. 0 nada niente.

Pourquoi ? Parce que personne avait fait testé ses avions. Et pour avoir un point il fallait que l’avion vole 3m, soit touche le mur.

Je voulais absolument savoir ce qu’ils entendaient par avion, car mon but était de pouvoir faire une boule de papier et la projeter sur le mur. Simple efficace. Mais est-ce que c’est un “avion” ? Finalement on m’a dit de ne pas poser. Je pense que j’aurais du forcer un peu plus la main.

Après coup, nous avions fais un retour global, dont je ressors avec les éléments suivants :

Consigne floue + Départ canon + Rapidité d’exécution au sommet après un certain temps.

Seconde phase

Entre le début de la seconde phase et la fin de la première, une camarade a cherchée sur le net comment fabriquer un avion en papier, nous avions donc les plis à suivre. C’était drôle je trouve.

Ayant compris notre erreur monumentale, nous avions pensé faire une équipe conception et une autre “crash test”. L’idée est que pendant que deux personnes créaient les avions , les deux autres lançaient les avions pour marquer des points !

Je trouve l’idée simple, limite enfantine pourtant j’ai adoré ça illustrait bien le concept de sprint.

Finalement nous étions deuxième au niveau du score, ayant 13points tandis qu’une autre avait 17, a mon sens c’est parce que notre idée de placer plusieurs avions en un pour compter plusieurs avions dans un score n’était pas pris en compte. Mais qu’importe le score final, l’important était de saisir la notion de gestion de projet derrière

Finalité

Voici une image illustrant la zone de test :

C’est sans doute la partie la plus importante du cours, et elle me marque encore. Fabriquer les avions est une chose, mais si nous devions essayer un seul, il était plus frustrant de le voir s’échouer, alors que dans notre situation plus on en faisant plus on pouvait en avoir.

L’affect donné au produit était très bas puisque l’on fabriquait en mode usinage ! #Sprint #Scrum

Après la seconde phase il était censé se dérouler une troisième phase par laquelle on aurait potentiellement doublé notre score car nous étions bien en phase avec la demande et l’exécution, mais nous n’avions pas eu besoin. Je suis tout à fait d’accord, et je pense que c’est ce qui fait la différence entre l’expérience et la théorie !

Une notion intéressante qu’est ressortie est l’efficacité / Efficience. Pour en savoir plus consultez cet article :

~Tim - 2021