En me promenant sur les blogs de mes camarades de classe j’ai constaté différents articles très intéressant provenant de ces derniers.

Depuis le blog comtidien j’ai trouvé cet article :

Src – Comtidien

De quoi parlons-nous ?

Nous parlons d’efficacité, de pertinence et surtout de santé.

En effet même si le sommeil représente une partie importante dans le métabolisme humain, qu’il soit en terme de récupération musculaire ou bien-être. C’est une phase à ne surtout pas manquer.

Ce que je trouve un peu dommage, et malheureusement classique dans la manière d’évoquer les choses, est la tournure péjorative… Une forme de “menace” pour marquer les personnes qui ne dorment pas, voici comment j’aurais orienté les choses :

Surtout que pour ma part… Je ne dors pas trop, j’ai retrouvé des statistiques de l’appli Santé de mon iPod.

Cela fait désormais 5ans que je tiens ce rythme. Je sais pertinemment que je ne pourrai pas tenir sur le long terme, je profite de ma jeunesse afin d’en apprendre le plus possible. Plus tard il sera simplement impossible de faire ce genre de folies.

Que gagnons-nous ?

  • Une mémoire plus aguerie
  • Une concentration accrue
  • Augmentation de la créativité/réflexion
  • Capacité d’initiative supérieure

Qu’est-ce qui trouble le sommeil ?

Moult éléments peuvent perturber le sommeil, que cela soit l’excitation suite à une activité, la caféine, l’alcool, la lumière bleue, le stress, une rupture, une rencontre… Le sommeil est de plus en plus mis au second plan.

D’ailleurs avec l’arrivée du covid et le confinement, le manque de sommeil et les nuits qui se finissent en journée se font de plus en plus ressentir. Je le remarque notamment au niveau des stories sur les réseaux sociaux où les gens “flex” à regarder Netflix aux alentours de 2h du matin, tandis que l’an passé rien.

La vidéo de DataGueule concernant ce sujet est très intéressante à ce sujet. J’ai tout particulièrement noté la partie où nous avons le constat suivant :

Après des millénaires passés à rythmer ses jours en fonction de ses nuits l’homme semble désormais vouloir l’inverse. Comme si dormir moins c’était vivre plus.

Datagueule #41

Ma technique

5 ans que je ne dors que peu la nuit.

Comment tu fais ?

Camarades

C’est la question que l’on me pose souvent, avec :

Qu’est-ce que tu fais de tes nuits ?

Camarades

Pour répondre promptement : 1/ Je ne dors pas 2/ Je réfléchis.

D’ailleurs mes heures favorites sont : 11:34pm avec une intervalle entre [12:00am-2:00a

timtam_2

Pour plus de précisions, je supporte le manque de sommeil nocture le long de la journée. En effet, l’après-midi je fais ce qu’on appelle des :

Power Nap

Qu’est-ce donc ? J’ai vu ce terme dans un article et en échangeant avec des coach fitness.

Concrètement c’est : Tu t’endors 10min et tu te réveilles pour repartir.

C’est assez difficile au début mais au fur et à mesure cela devient assez simple.
Cela me permet de reprendre du sommeil et en plus de ne pas trop perdre le fil des cours !

La problématique première vis-à-vis de cette technique est l’opinion des personnes en face.

Je comprends tout à fait le ressenti : “Ah il s’est endormi quel impertinence”

Cependant il n’en est rien. Je ne compte plus les cours de mathématiques, Sciences Ingénierie, Communication aux après-midi où j’étais “off” pendant une dizaine/quinzaine de minute et à mon réveil je reprends le cours surprenant le professeur de ma continuité globale.

Finalité

Je fais partie de ces personnes qui ne dorment que peu. Conscient de l’importance du sommeil, je ne me permets de me reposer que dans des cas particuliers (pour ne citer qu’un exemple : Lorsqu’il pleut).

Il ne faut pas négliger le sommeil surtout lorsqu’on réalise une activité physique. Le mental n’est pas forcément en phase avec le corps.

Il arrive parfois que le mental est down tandis que le corps est en forme. Mais je dois avouer l’inverse m’arrive souvent. J’ai le mental puissant mais mon corps atteint parfois ses limites sans que je m’en rendre compte.

~Tim - 2021